Une livre égyptienne vaut environ un de nos francs, en réalité un peu moins (aujourd'hui un euro vaut plus de 7.2 livres égyptiennes)... mais gardons un chiffre rond et donc un franc par livre.

Le plus petit des billets, c'est 25 piastres donc 25 centimes. Et le plus gros... cent livres donc cent francs...

Et l'on paye presque tout en liquide: peu ou pas de chèques sauf pour aller chercher du liquide à la banque, et les cartes bancaires... on ne s'en sert que dans les magasins et les distributeurs.

Donc, on se déplace en permanence avec des tonnes de billets, d'autant plus que pour payer les taxis, au Caire comme à Paris ou à Marseille, il faut toujours avoir de la monnaie parce que justement les chauffeurs en ont rarement.

Au bout d'un certain temps, tout se mélange dans la tête entre les livres, les euros, les francs...

Pour payer l'ADSL? On peut payer par carte à un automate, ou encore un receveur passe chez vous (ou au bureau, comme vous souhaitez) pour encaisser la centaine de francs livres de l'abonnement. Si vous payez en liquide, vous aurez en échange un reçu manuscrit...

Et pour payer le loyer... on se retrouve avec des liasses à compter et à recompter. Avec mon colocataire (hi Daniel), on avait vraiment l'impression de recompter et de se partager un butin. Sauf bien sûr que le butin, ensuite, on le donnait à la proprio, mais bon...