Mais bizarrement, ces dot.com ont parfois des comportements bien éloignés de l'innovation technologique que l'on pourrait associer à leur activité.

Par exemple:

  • Presque partout lorsqu'on a besoin de votre adresse on vous demande simplement votre numéro de téléphone fixe: un petit coup d'annuaire inversé, et hop! le tour est joué.
  • J'ai commandé récemment un repas par téléphone: à partir du moment où j'ai donné mon numéro, on ne m'a demandé que l'étage, et le repas est arrivé accompagné de la note, imprimée de façon tout à fait standard. (Soit dit en passant, le truc de l'annuaire inversé, c'est drôlement pratique puisque cela évite les problèmes d'incompréhension liés au langage ou à l'écriture).
  • Mais... notre fournisseur d'accès ADSL, lui, dispose d'encore plus d'information: notre numéro de téléphone, notre adresse, et même le montant que l'on doit payer (en liquide, vous vous rappelez?). Et pourtant... le reçu est manuscrit!
  • Sur une liasse autocopiante, le caissier recopie soigneusement à la main les informations qui lui sont affichées à l'écran!

(Soit dit en passant, nous n'avons attendu l'activation de notre ligne ADSL que deux semaines, alors que Free en 2005 avait eu besoin de 6 mois pour que ma ligne fonctionne).