Situation simple et fréquente: vous prenez un taxi, et vous, vous savez où vous voulez aller... mais visiblement votre chauffeur ne comprend pas votre demande (il est vrai que ma prononciation semble vraiment laisser à désirer!). Ou alors, c'est compliqué à expliquer ("on va au parc des expositions internationales, juste à côté du monument au Soldat Inconnu") dans un Anglais qui n'est la langue maternelle ni du chauffeur, ni de vous. Et même l'adresse que vous tendez sur un papier, pourtant écrit en Arabe, ne semble guère l'inspirer.

Ou encore, votre taxi avec qui vous étiez pourtant convenus 15 livres veut 30, et aucune âme charitable susceptible de jouer l'interprète Anglais-Arabe ne passe à portée. Et vous ne voulez pas partir comme ça.

L'arme secrète, c'est ce bon vieux (?) téléphone mobile. Hop, un coup de fil à un(e) ami(e) qui parle l'Arabe et aussi l'Anglais (voire, comble du luxe, le Français), et vous voilà avec votre interprète personnel: vous expliquez votre problème à l'ami(e), vous passez le téléphone au chauffeur de taxi, qui reçoit ainsi toutes les explications, et vous voilà tiré(e) d'affaire.

Pratique, non?

Je vous entends déjà: connaissant les prix des communications mobiles en France, vous vous dites que cela doit revenir cher... Perdu... mais ce sera l'objet d'un autre billet sur le téléphone mobile.

En attendant, une petite histoire pour défendre Napoléon (désolé, c'est en Anglais).
Why is the Great Sphinx of Giza statue missing its nose?