Je ne pense pas que les fournisseurs de téléphonie mobile en Egypte y perdent de l'argent, et pourtant les prix sont significativement plus bas que ceux du marché Français.

Les deux fournisseurs principaux ne sont pas inconnus des Français: Mobinil filiale d'Orange, et Vodafone cousine de SFR.

Par exemple, une carte prépayée vide "vacances" (numéro valable 2 mois seulement) coûte 15 à 25 francs livres, la même avec ligne renouvelable 65 livres. Bien sûr, il faut charger la carte. Pour une carte avec ligne renouvelable, il y a un forfait de 10 ou 30 livres / mois, et des cartes de recharge. Pour 115 livres (soit environ 17 euros), on dispose de 3 heures de communication nationales (6 euros de l'heure; facturation à la demi-minute au-delà de la première minute - En France, SFR La Carte: 33 euros de l'heure, facturation à la seconde dès la 1e seconde) ou de 180 SMS (soit moins de 8 centimes d'euro le SMS, en national comme en international - En France, SFR La Carte: 10 centimes d'euros vers les numéros nationaux si abonnement Texto, sinon 12 centimes d'euros en national et 30 centimes vers l'international).

Certes, les réseaux égyptiens semblent avoir une densité moindre, ce qui a des conséquences sur la qualité (par exemple, dans notre appartement de Dokki le réseau mobile ne passe pas très bien) et cela a des conséquences sur les tarifs... mais en sens inverse il y a également moins d'abonnés entre lequels répartir les investissements, ce qui devrait avoirpour effet d'augmenter significativement les coûts Egyptiens: comment alors expliquer de telles disparité de prix?

Sans doute les opérateurs nationaux sont-ils en train de nous concocter en France des connexions Edge et autres GPRS... mais peut-être voudrions-nous simplement pour notre téléphone et nos textos des prix plus "compétitifs"?

Remarques:

  • Je n'ai pris que l'exemple des cartes prépayées. On trouve des résultats similaires sur les autres services.
  • Les tarifs français d'Orange et SFR sont tellement voisins (surprise, surprise!) qu'il suffit de regarder ceux de l'un des deux...

Sites à consulter:

Et, pour rester dans les tonalités rouge-SFR, orange-Orange, une devinette, toujors en Anglais, depuis les jaunes pages!

En 3200 avant JC, les Egyptiens jouaient déjà à un jeu encore très pratiqué de nos jours. Lequel? (Non, ni le cricket ni le base-ball, un vrai jeu dont on peut comprendre les règles...)