Cet été a été lourd de conflits et de morts: à Gaza, en Israël, au Liban, en Turquie, en Iraq. En Egypte, on est plus près de ces dangers que lorsqu'on est en France, même si celle-ci n'a pas été épargnée et se trouve à nouveau menacée, mais on en est quand même plus loin que les habitants de Gaza, de Haïfa, de Tyr ou de Bagdad: eux sont sous le feu direct, ici la présence permanente des forces de l'ordre joue sans doute un effet dissuasif en limitant l'ampleur d'une attaque éventuelle.

Que ce terrorisme soit d'origine politique, comme dans le conflit entre Israéliens et Palestiniens ou l'insécurité en Iraq, ou encore d'origine souvent considérée causée par l'extrêmisme religieux, comme cela semble le cas en Algérie, en Grande-Bretagne ou en Turquie, peu importe: le sol dans lequel on enterrera les cadavres ne fait pas de différence.

Sur les chaînes de TV reçues par le satellite, les réactions à ces conflits sont nombreuses et multiformes, et bien sûr je ne comprends rien de ce qui se dit ou s'affiche en Arabe.

Une publicité qui me touche particulièrement est accessible sur le net. En visitant le site... j'ai du mal à savoir qui est derrière ce site et s'il abrite ou non des manipulations.

En fait, je m'en fous!

Les images que l'on voit on peut-être été conçues initialement pour illustrer les effets en Iraq du terrorisme. Mais cette mère qui pleure un mari et un fils, et qui est si fière de sa fille diplômée... elle n'existe pas qu'à Bagdad. Elle existe aussi à Alger, à Beyrouth, au Caire, à Gaza, à Haïfa, à Jérusalem, à Londres, à New-York, à Paris ou à Tel-Aviv. Et c'est peut-être votre voisine d'en face, vous savez, la petite dame si gentille qui a eu tant de malheurs dans sa vie...

Voilà. Regardez cette publicité (le fichier fait 3,5 M - ne prenez pas la version "haute qualité" qui en fait semble moins bonne). Vous pourrez ensuite regarder le reste du site. Encore une fois, peu m'importe qui est derrière. Si j'hésitais, cette vidéo me convaincrait. Jolies tennis.